Billy Ritchen - Nova NP01 Judd
La Course de Côte de Saint Gouëno mettait un terme à la campagne de l’Ouest et à vu en ce dernier week-end de mai Billy Ritchen et Yannick Poinsignon signer de nouveaux succès respectivement en Sport et en Production.

Championnat Sport

Un vent persistant obligeait les concurrents engagés sur la 37ème Course de Côte de Saint Gouëno à composer ce dimanche matin avec une route fraiche lors de la reprise des débats. Des conditions qui ne permettaient pas de réelles améliorations.

Mais tout au long de cette journée de dimanche, Billy Ritchen a affirmé son statut de leader du championnat en imposant sa Nova Proto NP-01 sur l’ensemble des montées de courses qui figuraient au programme de l’épreuve bretonne. L’Alsacien signe là son quatrième succès de la saison après ceux remportés à Bagnols-Sabran, au Col Saint-Pierre et à La Pommeraye.

Avec sa Norma CN+ d’ancienne génération, Kevin Petit a fait de son mieux pour contrer le leader du championnat. Comme à La Pommeraye, il termine au deuxième rang, un résultat qui ne peut que pleinement le satisfaire.

La campagne de l’Ouest aura été synonyme de podium pour Anthony Le Beller qui après les Teurses de Thèreval – Agneaux et La Pommeraye place une nouvelle fois sa Norma M20 FC au troisième rang. Un problème technique a empêché Cindy Gudet de se présenter au départ de la quatrième montée. Mais la Championne de France signe malgré tout un résultat probant en plaçant sa Revolt 2P0 à la quatrième place, ce qui lui vaut de terminer première féminine.

Le duel entre Axel Petit et François-Xavier Thievant pour le succès en E2-SC/1 a tourné à l’avantage du jeune espoir. En proie à des problèmes qui l’obligent à arrêter sa Nova-Proto NP-03 sur la dernière montée, François-Xavier Thievant n’a pu défendre pleinement ses chances, alors qu’en plaçant la sienne au sixième rang, Axel Petit s’impose dans sa classe et repart de Bretagne avec un nouvelle Coupe du Meilleur Jeune en Sport.

Cinquième, Fabien Ponchant signe un nouveau succès dans le groupe DE avec sa Tatuus Formula Master. Deuxième du groupe, Benoit Taviaux termine en tête des F3 devant Clément Lebot.

Olivier Berreur signe un nouveau succès en CN/3 avec sa Norma M20 F. Du côté du CN/2, Sébastien Tourillon impose sa Norma M20 FC devant celle de celle de Sylvain Moyon. Le podium est complété par un animateur fidèle du Championnat de France de la Montagne, Jean-Jacques Louvet.

Onzième au scratch, Yves Tholy impose son Speed Car dans la classe CM en devançant les TracKing de Maxime Dojat, Anthony Darand, Simon Taponard et le BRC 49 Evo de Jean-Marc Tissot.

Victime d’une sortie de route samedi soir à l’occasion de la première montée de course, Baptiste Tognet-Bruchet était absent des débats ce dimanche. Mais c’est un autre pilote du Team Helium Racing, Nicolas Neis, qui semblait en mesure de prendre le flambeau. Mais dans l’ultime ascension Nicolas Neis se voyait devancé par Jean-Christophe Henry qui remporte la classe dédiée aux Formule Renault, devant Nicolas Neis et le Belge Fred Errard.

Championnat Production

On s’attendait à un nouveau duel entre Yannick Poinsignon et Ronald Garcès, arbitré par Philippe Schmitter, sur cette Course de Côte de Saint Gouëno… Et on peut dire que Ronald Garcès a pleinement défendu ses chances. Car si Yannick Poinsignon impose sa BMW M3 E92 sur les quatre montées de courses inscrites au programme de la journée, le pilote de l’Aude a systématiquement placé sa Lamborghini Huracan ST à quelques dixièmes.

A l’heure de faire les comptes, la victoire revient donc à Yannick Poinsignon qui signe là son cinquième succès consécutif depuis le début de la saison. Une nouvelle fois Ronald Garcès accroche la deuxième place, mais il s’en est fallu de peu qu’il soit délogé de cette position par Philippe Schmitter. En effet, l’Alsacien positionne sa Silhouette Renault R.S. 01 au troisième rang, à seulement 196 millièmes de la Lamborghini du Champion de France en titre. Pour poursuivre avec le classement du GTTS, on retrouve la Porsche 997 GT3 de Jean-Marc Gandolfo au neuvième rang. Il devance l’Audi RS3 LMS de Stéphane Garcia, vainqueur du GTTS/3. Le GTTS/2 revient à la Peugeot RCZ de Jean-Jacques Maurel alors que du côté du GTTS/1, Jean-Michel Lestienne impose sa Mitjet devant celle d’Aurore Louison et d’un Jean-Michel Godet qui aura une nouvelle fois assuré le spectacle en flirtant à plusieurs reprises avec les rails.

Quatrième, Anthony Dubois sort vainqueur de la confrontation en GT Sport, en plaçant son Alpine A110 GT4 devant celle de Francis Dosières. Elodie Lafosse repart de Saint Gouëno avec un nouveau succès en GT1 avec sa Lotus Exige.

La lutte pour la victoire en groupe FC fut une nouvelle fois d’une rare intensité et jusqu’au dénouement les paris étaient ouverts concernant le vainqueur. Au final, c’est Christophe Poinsignon qui repart de Bretagne avec le trophée du groupe, après avoir placé sa Simca CG Turbo 209 millièmes devant la Simca Rallye 3 de Mathieu Nouet. Avec sa Simca 1000, Arnaud Vermersch complète le podium de ce groupe FC. A noter qu’avec sa Simca Rallye 2, Nicolas Delperie remporte une nouvelle Coupe du Meilleur Jeune en Production.

Victime d’une sortie de route samedi, Sarah Bernard-Louvet n’a pas été en mesure de défendre ses chances aujourd’hui. Nicolas Granier a en revanche pleinement défendu les siennes pour imposer largement sa Léon Supercopa MK3, 4’’8 devant celle de Julien Dupont. Malgré un week-end marqué par les soucis mécaniques, Jean-Pierre Pope place sa Peugeot 308 Cup au troisième rang.

Pour ce qui est de la classe A/5, derrière Granier et Dupont on retrouve Geoffroy Bouhin et la Championne de France en titre, Aurore Dodille. Vainqueur de la classe A/4, Jean-Pierre Pope devance Manuel Brunet, qui a dû composer avec des problèmes d’embrayage, et Dominique Fade, lui aussi au volant d’une 308 Cup. Avec sa Peugeot 207 LW, Franck Perrin accroche la quatrième place.

Dans le duel que se sont livrés Laurent Lafosse et Sébastien Starck pour la suprématie dans la classe A/3, c’est le Creusois qui impose sa Clio 2 Cup devant la Clio 3 Cup du pilote Belge. Au troisième rang on retrouve la Nissan Almera de Michel Bineau. Jacques Tkatchenko impose sa Citroën Saxo VTS dans la classe A/2.

Du côté du F2000, Nicolas Weisbecker impose sa BMW 318 Compact devant la Honda Civic Type R de Samuel Durassier, qui n’a pas pris part à la dernière montée suite à une casse de son moteur. Avec sa Renault Clio, David Guillard complète le podium.

Malgré une alerte lors de la troisième montée de course où il a craint d’avoir endommagé sa boîte de vitesses, Sébastien Lemaire signe un sixième succès consécutif cette saison en groupe N en devançant une autre BMW M3, celle de Morane Cat-Mackowiak. Vainqueur de la classe N/3, Charly Brosset complète le podium avec sa Honda Civic Type R.

Du côté des féminines, Morane Cat-Mackowiak remporte la Coupe des Dames en devançant Elodie Lafosse, Aurore Dodille, Aurore Louison, Célia Debé et Kat Fischer.

Championnat VHC

Les quinze concurrents engagés sur la 10ème Course de Côte VHC de Saint Gouëno ont pu s’exprimer tout au long de cette journée de dimanche sur une route sèche. Le soleil omniprésent permettait en effet de bénéficier de conditions idéales, même si les températures restaient fraîches.

La journée dominicale s’annonçait compliquée pour Sébastien Brisard qui a été victime d’un incident peu commun. Samedi, alors qu’il se trouvait au parc, installé dans sa monoplace, un concurrent visiblement pressé ne pouvait l’éviter et ’’grimpait’’ sur la Martini MK 25. Un accident qui occasionnait quelques dégâts et qui contraignait Sébastien a s’élancer ce dimanche avec une voiture qui ne correspondait plus réellement à ses attentes.

Malgré tout, c’est le même Sébastien Brisard qui signe la meilleure performance du week-end du côté des Véhicules Historiques de Compétition, et qui s’impose par la même occasion dans le groupe 8/9 en devançant la JPE Formule Renault de Roger-Serge Toupence.

Pierre Joly termine la journée en vainqueur d’un groupe DE dans lequel sa Martini MK 30 évoluait seule. Christian Bouvier n’a effectué que deux des quatre montées inscrites au programme de ce Course de Côte de Saint Gouëno, mais impose sa Lucchini SP90 dans un groupe C où il évoluait seul.

Pas de duel au sein du groupe 6/7 qui accueillait comme seul participant Daniel Louis avec sa Geri RB 08. Gabriel Lejeune évoluait quant à lui comme unique participant dans le groupe 5 dans lequel est engagée sa Jidé Type Original.

En revanche, il y avait de la confrontation en groupe 4 où Alain Gadal impose sa Porsche 911 RSR devant les Alpine de Jean-Marie Brisard et de Philippe Brebant. Le classement de ce groupe 4 est complété par la Chevrolet Corvette de Jean Debaude.

Dans le groupe 2, Henri Laignel termine aux commandes en plaçant sa Ford Escort RS 2000 devant la Simca Rallye 3 de Philippe Ginel et la Toyota Celica de Thomas Bonatre. A noter que Max Martineau évoluait seul dans le groupe 1 avec un Volkswagen Golf GTI.

Classement Sport :

1. B. Ritchen (Nova Proto NP-01) 2’27’’519 – 2. K. Petit (Norma M20 FC) à 2’’345 – 3. A. Le Beller (Norma M20 FC) à 4’’518 – 4. C. Gudet (Revolt 2P0) à 7’’621 – 5. F. Ponchant (Tatuus Formula Master) à 12’’596 – 6. A. Petit (Nova Proto NP-03) à 13’’105 – 7. B. Taviaux (Dallara F305) à 16’’948 – 8. F.X. Thievant (Nova Proto NP-03) à 17’’673 – 9. C. Lebot (Dallara F308) à 20’’441 – 10. O. Berreur (Norma M20 F) à 21’’832.
Classement Production :

1. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) 2’51’’661 – 2. R. Garcès (Lamborghini Huracan ST) à 2’’216 – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 2’’412 – 4. A. Dubois (Alpine A110 GT4) à 11’’882 – 5. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 13’’420 – 6. M. Nouet (Simca Rallye 3) à 13’’629 – 7. N. Granier (Léon Supercopa MK3) à 14’’207 – 8. F. Dosières (Alpine A110 GT4) à 15’’276 – 9. JM. Gandolfo (Porsche 997 GT3) à 17’’209 – 10. S. Garcia (Audi RS3 LMS) à 17’’334.


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos

Aucune image