Ronald Garces - Porsche 991R Turbo
En conclusion de la campagne de l’Ouest, les animateurs du Championnat de France de la Montagne se retrouveront en Bretagne, à l’occasion de la 38ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno qui aura lieu du 2 au 4 juin prochains.

Festival de musique et compétition automobile, tels sont les ingrédients habituels de la Course de Côte de Saint Gouëno dont la réputation d’événement festif n’est plus à faire. Pour cette 38ème édition, ce sont près de 160 concurrents qui viendront affronter les 3.200 mètres du tracé technique de cette sixième manche du Championnat de France de la Montagne 2023.


Championnat Sport :

Lors de sa dernière apparition à Saint Gouëno, en 2019, Geoffrey Schatz s’était imposé après avoir dominé les débats. Le triple Champion de France, qui vient de signer deux succès consécutifs sur les deux premiers rendez-vous de cette campagne de l’Ouest, aura à cœur de placer sa Nova Proto NP-01 au sommet de la hiérarchie, et de battre le record du tracé breton qui date de 2018.

Leader du Championnat Sport, Geoffrey Schatz reste sous la menace de Marc Pernot, auteur d’un excellent début de saison qui le voit truster les podiums. Le Franc-Comtois, deuxième du championnat, pourrait bien profiter de ce rendez-vous pour aller chercher avec sa Nova-Proto NP-01 son tout premier succès sur une manche du Championnat de France.

Face aux Nova-Proto, ce sont trois Revolt 3P0 qui devraient se présenter comme les plus sérieux rivaux. Fer de lance et constructeur de ce Proto, Fabien Bourgeon aura comme objectif de signer un troisième succès cette saison après ceux obtenus à Bagnols-Sabran et à Abreschviller. Kevin Petit poursuit le développement de son Revolt 3P0, gomme les petites imperfections qui le ralentissent dans sa progression, et se familiarise avec le comportement de sa nouvelle monture. Deuxième l’an dernier sur cette épreuve avec une Norma CN+, Kevin aura à cœur de s’illustrer à nouveau. Maxime Dojat fera son entrée en lice avec son nouveau Revolt 3P0 dont il devra prendre la mesure avant de songer jouer les premiers rôles.

Dans la classe E2-SC/2, on retrouvera Freddy Cadot, au volant de sa Norma M20 FC. La classe E2-SC/1 sera animée par Yves Tholy qui a déjà eu l’occasion de connaitre le succès en régional avec sa Nova-Proto NP-03, et qui disputera là sa toute première épreuve sur le championnat avec sa nouvelle voiture.

Restons dans la catégorie des Protos où dans la classe CN/3 on pourra suivre les prestations de Xavier Vermeille avec sa Norma M20 F. Du côté des 2 litres, Dimitri Pereira et Enzo Chiocci défendront leurs chances au championnat au volant de leurs Norma M20 FC respectives. Des Norma qui constituent la globalité du plateau de cette classe CN/2 avec la présence de Julien Bost, Fabrice Gallo, Sébastien Tourillon, Sylvain Moyon et Christian Bouete.

Ils seront trois animateurs du championnat à évoluer en CM, sur trois Protos différents. Jean-Marc Tissot alignera son TracKing, Mylénia Machado son Speed Car et Cédric Guerlot son BRC.

Vainqueur du groupe DE à Thèreval et à La Pommeraye, Fabien Ponchant tentera le ''Hat Trick'' en Bretagne en allant chercher une nouvelle victoire avec sa Tatuus Formula Master. Benoit Taviaux aura fort à faire pour signer un succès en F3 comme il l’a fait à La Pommeraye. Face à la Dallara F305 du Vendéen, on retrouvera d’autres Dallara, avec la présence de la F300 de Gaëtan Renouf, la F308 de Clément Lebot, la F399 de Julien Petit, les F302 d’Arthur Bodin, d’Aurélien Marchand, et d’Anthony Gueudry. Francis Renouf évoluera quant à lui avec une Martini MK79, également engagée dans la classe DE/5S.

Marie Cammares-Pereira ira chercher, en plus d’une victoire de classe en DE/4 avec sa Tatuus Formula 4C, une Coupe des Dames comme elle l’a fait sur les Teurses de Thèreval – Agneaux. La classe DE/2 sera animée par la Dallara F392 de John Nicol et la Reynard de Sébastien Fremont, alors qu’en classe DE/1 on retrouvera la Letouzé de Romain Letouzé. La classe DE/7 sera le théâtre d’un duel entre deux animateurs du Championnat avec la présence des Formule Renault de Thierry Bertin et d’Antonin Saintmard.

Championnat Production

Avec deux deuxième places sur les premières épreuves du championnat et trois succès consécutifs par la suite, Yannick Poinsignon s’est constitué une avance non négligeable. L’an dernier, le Vosgien avait déjà imposé sa BMW M3 E92 sur l’épreuve bretonne et il n’aura d’autre objectif que de rééditer cette performance lors de cette 38ème édition.

Pour parvenir à ses fins, Yannick Poinsignon devra une nouvelle fois devancer la Porsche 991 R Turbo de Ronald Garcès. Le double Champion de France peaufine au fil des épreuves les réglages de sa puissante allemande. Le travail effectué parait aller dans le bon sens, sa victoire acquise à Quillan le week-end dernier semble le confirmer.

Mais d’autres prétendants à la victoire risquent fort de contrarier les plans de Yannick Poinsignon et de Ronald Garcès. On pense notamment à David Meillon qui a placé sa Lamborghini Huracan ST Evo à la deuxième place sur les deux premiers rendez-vous de la campagne de l’Ouest. On pense également à Philippe Schmitter, qui avec sa Renault R.S. 01 a su se hisser sur le podium lors des trois dernières confrontations de la saison. La classe GTTS/4 sera complété par la présence de Julien Dupont qui poursuit le développement de sa nouvelle Volvo TC10.

Parmi les animateurs de la classe GTTS/3, certains pourraient bien venir jouer les trouble-fêtes au sommet de la hiérarchie. On pense notamment à Anthony Dubois qui a confirmé lors de ses deux premières apparitions sur le championnat que son Alpine A110 était bien née. Il sera confronté dans sa classe à la Cupra Léon Supercopa MK3 TCR de Thierry Tierce.

Deux Mitjet animatrices du championnat seront présentes à Saint Gouëno. On retrouvera à leurs volants Aurore Louison et Jean-Michel Godet, l’actuel leader du Challenge Open GTTS/1. Du côté du GT Sport, on suivra la Nissan 350 Z d’Hervé Barboux.

Lors de la dernière édition de la Course de Côte de Saint Gouëno, Christophe Poinsignon était sorti vainqueur de la confrontation dans le groupe FC. Le Vosgien ira chercher un nouveau succès, mais également une revanche face à la Simca Rallye 3 (FC/1) de Romain Richardeau vainqueur à La Pommeraye, huit dixièmes devant le Vosgien.

Dans la classe FC/4, face à la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon on retrouvera la Simca 1000 Turbo de Patrick Ramus. Les autres protagonistes du groupe évoluent aux volants de Simca Rallye, en FC/2. Il faudra suivre dans cette classe les prestations de Laurent Brossard, Nicolas Delperié, Antoine Cordonnier, Philippe Quioc, Frédéric Le Verne, Sébastien Gaumont ou Jérôme Pitrey.

Seul engagé dans la classe A/5 avec sa Léon Supercopa MK3, Francis Dosières visera une nouvelle victoire de groupe. Un succès qui est dépendant de son résultat face aux Peugeot 308 Cup de la classe A/4, avec la présence de Jean-Pierre Pope, Manuel Brunet, Jean-Jacques Maurel et Jacques Paget. Franck Perrin sera pour sa part fidèle à sa Peugeot 207 LW.

Mickael Bonnevie aura à cœur de marquer de précieux points dans le Challenge Open A/3. Sa Renault Clio sera opposée à celle de Célia Debé et de Vincent Bernard. Hors championnat, on retrouvera les Clio de Jimmy Rousseau, Anthony Meunier et Jean-Marie Moisson et la Nissan Almera Kit-Car de l’inusable Michel Bineau.

L’objectif des animateurs du groupe N sera de contester la victoire à Sébastien Lemaire, vainqueur ici même l’an dernier. Au volant de sa BMW M3 il ira chercher un nouveau succès face aux M3 de Morane Cat-Mackowiak, Alexandre Garnier et Francis Marie. Stéphane Pecate alignera sa Subaru Impreza, alors que Jean-François Lepileur, Alexandre Havard et Gwenaël Rocaboy disposeront de Renault Mégane RS.

En 2022, victime d’une casse moteur, Samuel Durassier avait dû se contenter de la deuxième place du groupe F2000. Le Rochelais aura donc des envies de revanche et tentera d’imposer sa Honda Civic Type R face à celle de Ferdinand Loton et à la Peugeot 205 GTI De Gilbert Payneau.


Championnat VHC

Les épreuves s’enchainent pour les animateurs du Championnat de France de la Montagne VHC. Après un passage par La Pommeraye les 20 et 21 mai, le calendrier leur permettait de s’affronter à Quillan dans l’Aude le week-end dernier, et ils retrouveront l’Ouest et la Bretagne les 3 et 4 juin à l’occasion de la Course de Côte de Saint Gouëno.

Ils seront treize à venir affronter le tracé breton long de 3200 mètres et à tenter de décrocher un succès dans leurs groupes respectifs. Parmi les animateurs du rendez-vous breton on retrouvera le Champion de France de la Montagne Vhc Sport, Sébastien Brisard qui est engagé au volant de sa Martini MK43 dans le groupe DE. Daniel Louis animera le groupe 6/7 avec sa Geri RB08.

Du côté du Production, après avoir connu quelques soucis de surchauffe sur sa Jidé Type Original à Quillan, Gabriel Lejeune devrait rejoindre la Bretagne pour animer le groupe 5.

Dans le groupe 4, Joël Juif fait figure de favori avec sa Renault 5 Turbo. Il sera opposé aux Porsche 911 de Michel Rolland et d’Alain Gadal. Dans le groupe 2, face à la Ford Escort RS 1600 d’Alexandre Chamagne on retrouvera la Simca Rallye 3 de Philippe Ginel et la Toyota Celica de Thomas Bonatre.

Max Martineau alignera sa Volkswagen Golf GTI dans le groupe 1, alors que du côté des Classic on suivra la Ford Fiesta MK1 de Jean-Marc Charvin et la Porsche 911 de Jean-Luc Baudin


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos

Aucune image