David Meillon - Lamborghini Huracan
Le coup d’envoi de la Course de Côte de Saint Gouëno a été donné ce samedi par trois montées d’essais à l’issue desquelles Geoffrey Schatz et David Meillon occupent le sommet de la hiérarchie en Sport et en Production.

La Bretagne, et plus précisément la région du Mené où se déroule en ce premier week-end de juin la Course de Côte de Saint Gouëno, était baignée de soleil. Les pilotes engagés sur cette sixième manche du Championnat de France de la Montagne ont donc eu le loisir d’exploiter leurs voitures dans des conditions idéales.

Championnat Sport

La catégorie Sport ne fut pas la moins mouvementée, avec des nombreux changements sur le podium de ces essais à l’issue de chacune des montées. L’ouverture des débats voyait Geoffrey Schatz pénalisé par un problème de boîte de vitesses qui l’obligeait à stopper sa Nova-Proto NP-01 au poste 4. Fabien Bourgeon débutait parfaitement la journée en se portant en tête avec son Revolt 3P0. Il devançait alors la Nova-Proto NP-01 de Marc Pernot et la Tatuus Formula Master de Fabien Ponchant.

Bien présent sur la deuxième ascension, Geoffrey Schatz réalisait le meilleur chrono et devançait Fabien Bourgeon et Marc Pernot. La dernière montée de ces essais permettait à Geoffrey Schatz de se porter une nouvelle fois en tête devant Marc Pernot et un autre Revolt 3P0, celui de Kevin Petit.

A l’heure de faire les comptes, c’est la Nova Proto NP-01 de Geoffrey Schatz qui figure au sommet de la hiérarchie devant celle de Marc Pernot. Sur le podium de ces essais, on retrouve au troisième rang le Revolt 3P0 de Kevin Petit, qui devance au sein du groupe E2-SC ceux de Fabien Bourgeon et de Maxime Dojat qui découvre sa nouvelle monture et fait une belle entrée en matière. Yves Tholy place sa Nova-Proto NP-03 au septième rang, leader de la classe E2-SC/1. Freddy Cadot occupe la tête de la classe E2-SC/2 en positionnant sa Norma M20 FC au neuvième rang.

Coincée au sein de la meute des Protos E2-SC, on retrouve la Tatuus Formula Master de Fabien Ponchant. Quatrième de ses essais, le Nordiste est en tête du groupe DE. Un groupe dans lequel il devance les trois premières F3, la Dallara F307 de Benoit Taviaux, la F302 de Gaëtan Renouf et la F300 d’Anthony Gueudry respectivement onzième, douzième et treizième.

Huitième, Dimitri Pereira pointe en tête du groupe CN avec sa Norma M20 FC et se retrouve une nouvelle fois confronté à celle de Julien Bost. Au troisième rang de la classe CN/2 on retrouve Sébastien Tourillon. Au volant de sa Norma M20 F, Xavier Vermeille pointe aux commandes de la classe CN/3.

Dans la lutte pour la victoire en CM, pour l’heure Jean-Marc Tissot est le plus rapide avec son TracKing devant le Speed Car de Mylénia Machado et le BRC de Cédric Guerlot. Le jeune Antonin Saintmard mène le bal dans la classe DE/7 en plaçant sa Formule Renault devant celle de Thierry Bertin.

Marie Cammares-Pereira pointe en tête de la classe DE/4 avec sa Tatuus Formula 4C, mais également première féminine en devançant Mylénia Machado. Le meilleur jeune de ces essais dans la catégorie Sport a pour nom Maxime Dojat qui prend l’ascendant sur Antonin Saintmard, Romain Letouzé, Arthur Bodin et Mylénia Machado.

Championnat Production

La hiérarchie qui s’est dessinée en Production à l’issue de la première montée d’essais n’a pas évolué durant le reste de la journée. Auteur du meilleur temps à l’ouverture des débats avec sa Lamborghini Huracan ST Evo, David Meillon sera à nouveau le plus rapide sur les deux montées suivantes.

A trois reprises, David Meillon devancera la BMW M3 E92 du leader du Championnat de France de la Montagne Production, Yannick Poinsignon. Et à trois reprises Anthony Dubois placera son Alpine A110 au troisième rang.

En proie à des problèmes de boîte de vitesses sur la première montée, Philippe Schmitter pointe bon dernier de ces essais. Du côté du Krafft Racing on tente ce soir de réparer la Renault R.S. 01 afin que l’Alsacien défende ses chances en course. A noter que Ronald Garcès n’a pas pu solutionner les problèmes qui affectent sa Porsche 991 R Turbo et que le double Champion de France s’est vu contraint de déclarer forfait.

Au sein du groupe GTTS, derrière Meillon, Poinsignon et Dubois on retrouve la Volvo TC10 de Julien Dupont. Dixième de ce classement Production, Thierry Tierce place sa Cupra Léon Supercopa MK3 TCR à la deuxième place du GTTS/3 derrière l’Alpine d’Anthony Dubois. Aurore Louison mène le bal en GTTS/1 en plaçant sa Mitjet devant celle de Jean-Michel Godet.

Absent de la première montée à cause d’un souci mécanique sur sa Simca CG Turbo, Christophe Poinsignon a pu par la suite se relancer pour signer le quatrième temps de ces essais et déloger la Simca Rallye 3 de Romain Richardeau de la tête du groupe FC. Au troisième rang de ce groupe on retrouve la Simca 1000 Turbo de Patrick Ramus qui lui aussi a dû composer avec quelques soucis techniques.

En réalisant le septième temps, Francis Dosières place sa Léon Supercopa MK3 en tête du groupe A. Mais le Champenois reste sous la menace des Peugeot 308 qui pointent dans son sillage. On retrouve en effet Jean-Pierre Pope à la huitième place, Jacques Paget à la neuvième. Quatrième du groupe A, Manuel Brunet complète le podium de la classe A/4 avec sa Peugeot 308 Cup. Dans la classe A/3, pour seulement un dixième, Mickaël Bonnevie place sa Renault Clio 3 Cup devant celle de Jimmy Rousseau.

C’est Samuel Durassier qui termine la journée en tête du côté du F2000. Le Rochelais place sa Honda Civic Type R devant celle de Ferdinand Loton. Au troisième rang on retrouve la Peugeot 205 GTI de Gilbert Payneau.

Les écarts sont infimes entre les trois BMW M3 qui occupent la tête du groupe N. Pour l’heure, c’est Alexandre Garnier qui a l’avantage devant Sébastien Lemaire et Morane Cat-Mackowiak. Quatrième du groupe, Fabien Gaillardon est leader de la classe N/3 avec sa Renault Clio.

Morane Cat-Mackowiak est la féminine la plus rapide de ces essais devant Aurore Louison. Simon Devilliers (Peugeot 106 S16) se classe meilleur jeune devant Alexandre Havard (Renault Mégane RS).

Championnat VHC

Treize concurrents ont pris part aux essais de la 11ème Course de Côte Vhc de Saint Gouëno. Et sans réelle surprise le meilleur chrono du jour revient à la Martini MK 43 de Sébastien Brisard qui mène le bal en Sport mais également dans le groupe DE.

Malgré quelques soucis mécaniques, Daniel Louis est parvenu à boucler ces essais et figure au classement, esseulé dans le groupe 6/7 avec sa Geri RB 08. Gabriel Lejeune n’a pas été épargné mais parvient malgré tout à terminer ces essais avec sa Jidé Type Original, seule dans le groupe 5.

Dans le groupe 4, derrière la Renault 5 Turbo de Joël Juif on retrouve les Porsche 911 d’Alain Gadal et de Michel Rolland. Alexandre Chamagne place sa Ford Escort RS 1600 en tête du groupe 2 et devance Thomas Bonatre tout heureux de retrouver le championnat VHC et le volant de sa Toyota Celica. Philippe Ginel complète ce groupe 2 avec sa Simca Rallye 3.

Max Martineau anime pour sa part le groupe 1 avec sa Volkswagen Golf GTI, Jean-Claude Gaillard fait de même avec sa Renault 5 GT Turbo en groupe N, alors que du côté des Classic, avec sa Porsche 911 SC, Jean-Luc Baudin a pris l’ascendant sur la Ford Fiesta de Jean-Marc Charvin



Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos

Aucune image