Geoffrey Schatz - Nova NP01-2
Geoffrey Schatz aura réalisé le sans faute sur la campagne de l’Ouest en signant trois succès, dont le dernier ce week-end à Saint Gouëno. Côté Production, l’épreuve bretonne voit David Meillon signer sa toute première victoire sur le Championnat.

Le soleil aura été omniprésent ce week-end sur la région du Mené où se déroulait la 38ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno. Idéal pour signer des performances de tout premier ordre. Geoffrey Schatz ne s’en est pas privé puisqu’à sa victoire il associe un nouveau record du tracé.

Championnat Sport

Le week-end ne pouvait pas plus mal commencer pour Geoffrey Schatz qui, samedi, sur la première montée d’essais, se voyait stoppé dans son élan par un problème mécanique. Mais la suite allait se dérouler sans encombre pour le triple Champion de France qui sera le plus rapide sur les quatre montées de course prévues au programme de cette 38ème édition de Saint Gouëno. Geoffrey Schatz se permettra même le luxe de signer, au volant de sa Nova-Proto NP-01, un nouveau record en 1'11''990.

Fabien Bourgeon a tout donné pour contrer les attaques de Geoffrey Schatz, mais n’est pas parvenu a devancer son rival. Le pilote constructeur peut se satisfaire de la deuxième place et du comportement de son Revolt 3P0, même s’il sait qu’il va devoir rapidement améliorer ses chronos.

Une nouvelle fois Marc Pernot termine sur le podium en ayant fait preuve tant de régularité que de performances au volant de sa Nova-Proto NP-01. Les épreuves se suivent et les améliorations se font ressentir pour Kevin Petit qui place son Revolt 3P0 au quatrième rang. Il devance Maxime Dojat auteur d’une excellente prestation alors qu’il découvrait son nouveau Revolt 3P0 qu’il alignait pour la première fois en course.

Sixième du groupe E2-SC, Freddy Cadot offre à sa Norma M20 FC un succès dans la classe E2-SC/2. Yves Tholy n’a pas pu confirmer les bons résultats enregistrés lors des essais avec sa Nova-Proto NP-03, une défection de sa pompe à essence l’ayant contraint à l’abandon.

Fabien Ponchant aura réalisé une excellente campagne de l’Ouest qui se conclut par une nouvelle victoire dans le groupe DE. Sixième du scratch il place sa Tatuus Formula Master en tête de son groupe en devançant les Formule 3 de Gaëtan Renouf, Benoit Taviaux et Anthony Gueudry.

En terminant huitième, Dimitri Pereira signe une nouvelle victoire dans le groupe CN avec sa Norma M20 FC. Il devance au final la Norma de Julien Bost d’une demi seconde. Sébastien Tourillon complète le podium de la classe CN/2, alors que Xavier Vermeille signe une victoire en CN/3 avec sa Norma M20 F.

Jean-Marc Tissot impose sans TracKing dans la classe CM devant le Speed Car de Mylénia Machado. Victime d’une sortie de route Cédric Guerlot a malheureusement dû abandonner. La lutte fut intense pour la victoire dans la classe DE/7 où finalement le jeune Antonin Saintmard devance Thierry Bertin de neuf millièmes !

Maxime Dojat remporte la Coupe du Meilleur Jeune en devançant Arthur Bodin et Antonin Saintmard. Marie Cammares-Pereira impose sa Tatuus Formula 4C dans la classe DE/4 et remporte la Coupe des Dames devant Mylénia Machado.

Championnat Production

Lorsque David Meillon a fait son entrée en scène sur le Championnat Production après avoir été un abonné régulier des podiums du Championnat Sport, on se doutait que le Ligérien ne tarderait pas à se hisser à nouveau sur ''la boîte''. Il ne lui faudra effectivement que trois participations avant d’accrocher un premier podium au Mont-Dore. D’autres suivront, et il paraissait logique que le pilote de la Lamborghini Huracan ST Evo vienne rapidement chercher son tout premier succès… C’est chose faite, en ce premier dimanche de juin, David Meillon inscrit son nom au palmarès de la 38ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno.

Samedi soir, lors de la première montée de course, c’est Yannick Poinsignon qui imposait sa BMW M3 devant la Lamborghini de Meillon et l’Alpine A110 d’Anthony Dubois. Une casse de boîte de vitesses sur sa Renault R.S. 01 privait Philippe Schmitter de la première montée.

Dimanche matin, David Meillon signait la meilleure performance à la reprise des débats en devançant Poinsignon et Dubois. Mais sur la troisième montée, Yannick Poinsignon reprenait l’avantage et comptait au cumul 115 millièmes d’avance. Tout allait se jouer sur l’ultime ascension où David Meillon signait le meilleur temps. Et même si Yannick Poinsignon améliorait son chrono, il devait s’incliner pour 250 millièmes.

Au final, David Meillon remporte en Bretagne son tout premier succès sur une manche du Championnat de France de la Montagne. Deuxième, Yannick Poinsignon conserve les commandes du championnat. La dernière montée aura permis à Philippe Schmitter de faire parler la puissance de sa Renault R.S. 01 pour chasser Anthony Dubois de la troisième place. Il faut remonter au septième rang pour retrouver une autre GTTS, la Volvo TC10 de Julien Dupont, cinquième de son groupe. Thierry Tierce place pour sa part sa Cupra Léon Supercopa MK3 TCR à la deuxième place de la classe GTTS/3 derrière l’Alpine d’Anthony Dubois. Trahie par la mécanique de sa Mitjet, Aurore Louison n’a pas pu défendre ses chances face à Jean-Michel Godet qui signe à Saint Gouëno un succès en GTTS/1.

Cinquième de ce classement Production, Christophe Poinsignon impose sa Simca CG Turbo dans le groupe FC. Il devance la Simca Rallye 3 de Romain Richardeau qui, victime d’une casse d’une biellette au ''Fer à Cheval'', n’a pu rejoindre l’arrivée de le dernière ascension. Au volant de sa Simca 1000 Turbo, Patrick Ramus complète le podium du groupe FC.

Au sixième rang on retrouve le vainqueur du groupe A, Francis Dosières. Le Champenois s’offre une nouvelle victoire avec sa Léon Supercopa MK3 en devançant la Peugeot 308 Cup de Jean-Pierre Pope, victime d’une sortie de route sur la deuxième montée, mais qui a pu se relancer par la suite. C’est une autre 308 Cup qui complète le podium, celle de Manuel Brunet. Ce fut intense dans la classe A/3 où finalement Mickaël Bonnevie impose sa Renault Clio 3 Cup face à celle de Jimmy Rousseau.

Le combat fut également intense entre les trois BMW M3 qui jouent les premiers rôles en groupe N. Alexandre Garnier s’impose finalement devant Sébastien Lemaire et Morane Cat-Mackowiak. Quatrième du groupe, Fabien Gaillardon signe un succès en N/3 avec sa Renault Clio.

La victoire n’a pas un très bon goût pour Samuel Durassier qui, s’il signe un succès en F2000, a été victime d’une casse mécanique sur sa Honda Civic Type R et ne sait pas quand est-ce qu’il sera en mesure de la relancer en course. Également au volant d’une Honda Civic Type R, Ferdinand Loton termine deuxième du F2000 et devance la Peugeot 205 GTI de Gilbert Payneau.

La Coupe des Dames revient une nouvelle fois à la Championne de France en titre, Morane Cat-Mackowiak, alors qu’Alexandre Havard repart de Saint Gouëno avec la Coupe du Meilleur Jeune en ayant devancé Simon Devilliers.

Championnat VHC

C’est une douzaine de concurrents qui figurent au classement final de la 11ème Course de Côte VHC de Saint Gouëno. Une épreuve disputée sous un beau soleil et par des températures printanières. De quoi pleinement satisfaire les pilotes des historiques qui avaient fait ce week-end le déplacement en Bretagne.

Deux pilotes seulement évoluaient dans la catégorie Sport sur cette épreuve, et sans surprises c’est le Champion de France en titre, Sébastien Brisard, qui est le plus rapide. Au volant de sa Martini MK43 évoluant dans le groupe DE, il devance la Geri RB08 de Daniel Louis que l’on retrouve dans le groupe 6/7.

Côté Production, la victoire revient à Joël Juif qui impose sa Renault 5 Turbo devant la Ford Escort 1600 RS d’Alexandre Chamagne et la Porsche 911 d’Alain Gadal. Du côté du groupe 5, Gabriel Lejeune a su passer au travers des embûches pour signer une victoire. Dans le groupe 4, Joël Juif prend l’ascendant sur les Porsche 911 d’Alain Gadal et de Michel Rolland.

Alexandre Chamagne signe une nouvelle victoire en groupe 2 en plaçant sa Ford Escort 1600 RS devant la Simca Rallye 3 de Philippe Ginel. Thomas Bonatre est contraint à l’abandon suite à un souci sur la radiateur de sa Toyota Celica.

Max Martineau repart de Bretagne en ayant offert à sa Volkswagen Golf GTI une victoire en groupe 1, Jean-Claude Gaillard remporte un succès en groupe N avec sa Renault 5 GT Turbo. En Classic, Jean-Luc Baudin (Porsche 911S) devance assez logiquement de plus de quinze secondes la Ford Fiesta de Jean-Marc Charvin.

Classement Sport :

1. G. Schatz (Nova-Proto NP-01) 2'24''398 – 2 F. Bourgeon (Revolt 3P0) à 3''282 – 3. M. Pernot (Nova-Proto NP-01) à 3''459 – 4. K. Petit (Revolt 3P0) à 9''541 – 5. M. Dojat (Revolt 3P0) à 9''958 – 6. F. Ponchant (Tatuus Formula Master) à 13''783 – 7. F. Cadot (Norma M20 FC) à 15''893 – 8. D. Pereira (Norma M20 FC) à 19''021 – 9. J. Bost (Norma M20 FC) à 19''529 – 10. G. Renouf (Dallara F302) à 23''964.
Classement Production :

1. D. Meillon (Lamborghini Huracan ST Evo) 2'54''976 – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 0''250 – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 5''001 – 4. A. Dubois (Alpine A110) à 5''280 – 5. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 11''215 – 6. F. Dosières (Léon Supercopa MK3) à 16''050 – 7. J. Dupont (Volvo TC10) à 16''082 – 8. R. Richardeau (Simca Rallye 3) à 18''023 – 9. JP. Pope (Peugeot 308 Cup) à 18''190 – 10. P. Ramus (Simca 1000 Turbo) à 19''119.


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos

Aucune image